ACHAT/VENTE
APPARTEMENTS

Que voir en Andorre ? Notre sélection de visites inattendues

Que voir en Andorre ? Notre sélection de visites inattendues

L’Andorre, principauté indépendante située au cœur des Pyrénées, entre la France et l’Espagne, est réputée pour son paradis fiscal et ses stations de ski. C’est aussi une destination prisée par les Français, qui se rendent au Pas-de-la-Case pour acheter du tabac ou de l’alcool, grâce aux faibles taxes appliquées. Néanmoins, l’Andorre est une destination qui mérite de s’y attarder, pour découvrir des paysages naturels et un patrimoine historique et architectural. Voici nos huit idées pour arpenter l’Andorre autrement !

La Casa de la Vall en Andorre

Au cœur du d’Andorre-la-Vieille, la Casa de la Vall fut construite à la fin du XVIème siècle sur un rocher avec vue sur la vallée de la rivière Valira. En 1702, elle fut rachetée par le Conseil Général, le parlement andorran, qui y installa son siège principal jusqu’en 2011.

Lors de la visite, on peut admirer sa base quadrangulaire à trois travées, typique des demeures seigneuriales, mais aussi la cloche utilisée pour appeler l’Assemblée, ou encore la mystérieuse Armoire aux sept clefs, qui renferme d’importants documents sur l’histoire de la Principauté, comme le Manual Digest.

A l’extérieur, l’on peut voir plusieurs sculptures récentes qui témoignent de certains épisodes importants de l’histoire d’Andorre, comme la signature du Pariatge ou le référendum pour la Constitution de 1993. Sur la façade principale, en pierre traditionnelle assemblée avec des mortiers à la chaux et de sable, on distingue l’écusson traditionnel de la Principauté, avec la devise «Virtus, Unita, Fortior», qui signifie : «La vertu, unie, est plus forte».

Le sanctuaire de Nostra Senyora de Meritxell

Le singulier sanctuaire de Nostra Senyora de Meritxell est une œuvre de l’architecte Ricard Bofill qui se trouve dans le village de Meritxell. Ravagés par un incendie le 8 septembre 1972, l’ancien sanctuaire romain ainsi que l’église originale ont quasiment disparu. La statue représentant la Vierge de Meritxell, Sainte Patronne de la Principauté d’Andorre, a également été detruite.

L’architecte a alors pensé une nouvelle basilique avec un cloître ouvert, des arcades en plein air et une salle des miracles. Le résultat est selon lui «une recréation de l’ roman», un rappel du style à l’origine de cette église.

Au coeur d’une vallée encaissée de Canillo, le sanctuaire est entouré de blanc virginal l’hiver, et de nature verdoyante l’été.

La Vallée du Madriu-Perafita-Claror, un shot de nature en Andorre

Au sud-est de la principauté, la vallée du Madriu-Perafita-Claror, inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco, recouvre un peu plus de 4 000 hectares, soit 10% du territoire andorran. Dominée par le pic de la Portelleta, qui culmine à 2 905 mètres d’altitude, la vallée est jalonnée par des sentiers de randonnée, qu’il est agréable d’emprunter aux beaux jours.

Sur votre chemin, vous rencontrerez des bordas (fermes de montagne traditionnelles), des troupeaux de bêtes ainsi que des espèces animales et végétales plutôt rares, voire en voie de disparition. En été, il est possible de passer la nuit dans l’un des refuges de la vallée.

Si vous avez plusieurs jours à consacrer à une grande balade, ne manquez pas la route du Coronallacs, un chemin de randonnée circulaire d’environ 90 kilomètres de long, qui relie les 4 refuges gardés d’Andorre en 5 jours de marche environ, depuis la paroisse d’Escaldes-Engordany.

Attention : l’office de tourisme andorran recommande, pour des raisons de sécurité, de réaliser les itinéraires au-dessus de 1 700 mètres entre la fin du mois de juin et la fin du mois de septembre.

Pêcher en haute montagne en Andorre

Si l’on trouve plusieurs rivières en Andorre, de nombreux lacs de haute montagne en Andorre permettent aussi aux amateurs de pratiquer la pêche, qui est bien réglementée au sein de la principauté.

Lac de Cabana Sorda, lac de Juclar (le plus vaste d’Andorre) ou encore lac de Siscaro et lac de la Vall del Riu : de nombreux lacs andorrans abritent des salmonidés comme la truite commune autochtone (Salmo trutta fario), la truite mouchetée (Salvelinus fontinalis) ou la truite arc-en-ciel (Oncorhynchus mykiss).

L’église Sant Joan de Caselles

A la sortie de en direction de la France, l’église Sant Joan de Caselles date des XIème et XIIème siècles et possède toutes les caractéristique des églises romanes d’Andorre – nef rectangulaire à toit en bois, abside en demi-cercle et clocher de style lombard.

L’église Sant Joan de Caselles abrite en particulier les vestiges d’un Christ en Majesté roman en stuc du XIIème siècle ainsi qu’un retable du XVIème siècle, de Miquel Ramells et Gui de Borgonyó, qui représente des scènes de la vie et du martyre de saint Jean.

Ordino, un village à visiter absolument en Andorre

S’il ne fallait retenir qu’un village en Andorre, ce serait assurément Ordino, à seulement 20 minutes en voiture d’Andorre-la-Vieille. L’on y trouve notamment de nombreux musées, à commencer par le Musée-Maison d’Areny-Plandolit, niché dans un manoir du XVIIème siècle. Les objets présentés dans ce musée ethnologique retranscrivent certains pans de la vie dans les vallées andorranes au XIXème siècle. Ne manquez pas non plus le musée de la miniature, qui accueille les micro-miniatures de l’artiste ukrainien Nicolai Siadristy, ainsi que le musée postal.

Ordino dispose en outre de son propre domaine skiable, Ordino Arcalis, doté de plus de trente kilomètres de pistes, accessibles par navette.

L’ensemble historique des Bons, en Andorre

Situé sur un rocher aux alentours d’Encamp, dans le centre d’Andorre, l’ensemble historique des Bons, offre une vue imprenable sur la vallée de «Les Bons». Ce terme regroupe en réalité l’église Sant Romà, une ancienne tour de défense de quatre étages ainsi que les vestiges d’un bâtiment de l’architecture civile, datant tout deux du XIIIème siècle), ainsi que deux pigeonniers modernes et un réservoir d’eau creusé dans la roche, surnommé «la piscine de la reine Maure». 

Le site qui mérite le plus le détour est sans conteste l’église Sant Romà, un édifice baroque du XIIème siècle, qui abrite entre autres une reproduction des peintures romanes du maître de Santa Coloma.

L’accès au site est gratuit, et des visites guidées ont lieu de la mi-juillet à la mi-septembre !

Les stations de en Andorre

Grandvalira, Vallnord et La Rabassa, les trois domaines skiables d’Andorre, totalisent 300 kilomètres de pistes. A l’est de la principauté, Grandvalira est la plus grande station de ski des Pyrénées, avec plus de 190 kilomètres de pistes.

Les stations de Andorranes sont situées à des altitudes comprises entre 1 550 et 2 640 mètres, et bénéficient d’un climat plus doux et ensoleillé qu’ailleurs en Europe, ce qui n’empêche pas un très bon enneigement.

 

TEXTO PRPIETAT: https://www.geo.fr/voyage/que-voir-en-andorre-notre-selection-de-visites-inattendues-210145