ACHAT/VENTE
APPARTEMENTS

DIMANCHE 10 JUILLET – ÉTAPE 9 184.5km Vielha Val d’Aran / Andorre Arcalis

Avec Froome, c’est cigale et fourmi !
Il n’a pas été nécessaire d’attendre très longtemps pour jauger à la fois le niveau de détermination et l’état de forme de Chris Froome sur le Tour de France 2016. Après une inédite démonstration en descente qui lui a permis de s’imposer et de prendre le Maillot Jaune à Bagnères-de-Luchon, le leader de Sky a assumé son statut de grand favori. En dépit de son enthousiasme de gamin rassasié de frissons à propos de la façon dont il a dévalé sur Luchon, « Froomey » a certainement noté que la portée comptable de son opération était limitée, puisqu’il n’a que 16» d’avance sur ses deux premiers poursuivants, Adam Yates et… l’hispano-andorran Joaquim Rodriguez. La cigale kenyane sachant aussi se faire fourmi, il se peut que le plan initial d’une attaque à Arcalis soit réactivé par Sky, histoire de boucler la séance pyrénéenne avec une avance plus confortable, l’hiver étant quelquefois rude dans la troisième semaine de juillet. Reste à savoir qui aura le répondant pour anticiper, suivre ou contrer Froome ? Quintana n’est pas encore passé à l’action, tandis que Romain Bardet a montré de bonnes dispositions, tout comme Adam Yates et Fabio Aru.

Le parcours de l’étape invite toutefois des échappés à tenter leur chance, avec la montée au Port de Bonaigua pour commencer la journée. La formule a déjà payé pour Brice Feillu, qui avait résisté au peloton dans la montée d’Arcalis en 2009, sur une étape qui avait vu la prise de pouvoir de Rinaldo Nocentini. Là-encore, les volontaires ont déjà montré le bout de leurs boyaux ces derniers-jours : Dani Navarro, Rafal Majka, Romain Sicard ou Ilnur Zakarin pourraient trouver le terrain propice à une récidive.