ACHAT/VENTE
APPARTEMENTS

Andorre avec le GRPais

Sant Julia de Loria 2012 Une semaine au sommet d’Andorre: le tour d’Andorre avec le GRPais . Le parcours a été conçu afin d’admirer de l’intégralité des paysages des Pyrénées durant une semaine. Une fois le trajet accompli, le Ministère du tourisme vous délivrera un diplôme accréditant votre participation au GR. Andorre-la-Vieille, D’une superficie de 500 km², L’Andorre est l’un des plus grands des petits pays d’Europe. Son relief abrupt et montagneux est formé par 72 pics de plus de 200 mètres d’altitude, délimités par deux vallées oscillant entre 2.942 m (Pic de la Comapedrosa) et 838 mètres (point frontalier avec la catalogne). Ses particularités en font une destination idyllique pour participer à des excursions et réaliser des activités en pleine montagne.  Le GRPaís offre l’opportunité de parcourir Andorre en marche libre : Il s’agit d’un circuit d’environ 100 kilomètres sans passages difficiles ou dangereux coïncidant avec des tronçons du GR-7, GR-11 et des GRTransfrontaliers. Le GRPaís parcourt le pays dans son intégralité pour que  petits et grands aventuriers puissent admirer les paysages d’Andorre. Le circuit est divisé en 7 étapes, d’environ 14 km chacune, spécialement conçues pour pouvoir profiter de l’environnement naturel. Le parcours à été imaginé pour être réaliser en 6 ou 7 jours, en fonction des différents refuges présents sur le trajet.De fait, il s’agit du parcours proposant le plus de refuges de tout le pays : une quinzaine répartis tout au long du chemin sur des sommets ou dans des vallées. Le GRP dispose de 4 points d’accès : le village de Aixovall situé dans la paroisse de Sant Julià de Lorià, le village de Bordes d’Envalira de la paroisse d’Encamp, la vallée de Incles en Canillo et le village de Llorts située à Ordino.  Si l’on prend en compte le village d’Aixovall comme point de départ, le GPR se divise en sept étapes de même durée : 1. Aixovall- Refuge de Claror: durant cette première étape, les randonneurs traversent le village d’Aixovall, le col de Jou (1.138 m), le village d’Auvinya et celui de Juberri. Le parcours passe au travers d’un bois et débouche sur le refuge de Roca de Pimes situé à 2.160 m (capacité six personnes). Après un léger repos, le chemin reprend par l’ascension du col des Finestres (2400 m) et du Pic Noir (2.644 m). Une fois les pics les plus hauts de Sant Julià de Lòria traversés, le  chemin redescend jusqu’au refuge de Claror. C’est un refuge libre d’accès offrant une capacité d’accueil pour 20 personnes, bénéficiant d’un paysage unique marquant la fin de cette première étape.  2. Refuge de Claror-Refuge de l’Illa: Cette seconde étape vous conduit jusqu’à l’un des plus beaux lacs d’Andorre celui de Estany de la Nou, puis elle passe par le refuge Perafita (2.200 m d’altitude, capacité pour 6 personnes). A partir de ce point commence l’ascension du sommet  de la Maiana (2 .426 m). En suite, elle traverse la vallée de MadriuPerafita-Claror, déclarée Patrimoine de l’humanité. L’étape se termine par l’arrivée au refuge de Riu dels Orris (2.230 m). A cet endroit, il existe également un refuge alternatif, le refuge d’Illa. Il est libre d’accès, et offre à ses visiteurs un service de restauration personnalisé. Les services de cuisine doivent être demandés sur réservation préalable. 4. Refuge d’llla- Hôtel Peretol: Durant cette épreuve, les randonneurs atteignent le point le plus élevé du GRP, à 2.829 m, juste avant d’accéder au sommet dels Pessons (2.810 m). Une fois arrivé la haut, le parcours redescend jusqu’au circo de Pessons et se termine par l’arrivée au refuge de Pla de les Pedres, petit refuge pouvant accueillir 5 personnes. Vous avez aussi la possibilité de vous loger à l’hôtel Peretol moyennant trente minutes de marche supplémentaire.  5. Hotel Peretol-Refuge de Juclà: Durant la quatrième étape, étant aussi l’un des point d’accès du GRP, une dure ascension commence jusqu’au col de Port dret (2565 m) avec un dénivelé de plus de 500 m. Une fois le col franchi, l’objectif est de se diriger vers l’un des deux refuges de la  zone : le Refuge de Siscaró (2.145 m) ou le Refuge de Juclà. Ce dernier est un refuge surveillé réformé deux ans auparavant, il possède une capacité de 50 personnes, un service de restauration, lits et douches à disposition des randonneurs. 6. Refuge de Juclà-Hotel Tristaina: La cinquième étape commence par la traversée de la vallée d’Incles, d’originaire glacière vous pourrez y découvrir une faune et flore très particulière. Le refuge de Cabana Sorda situé à côté du lac du même nom, ouvre le chemin vers la Serra de  Cabana Sorda, situé à 2650m. Peu après, le parcours débouche sur la réserve de chasse de la vallée de Ransol, où se trouve le refuge de Coms de Jan (capacité 10 personnes). Ensuite, c’est le début d’une nouvelle ascension vers le col des Meners (2.719m) vous permettant l’accès au parc naturel de la vallée de Sorteny, qui regroupe plus de 700 espèces de végétaux. La descente vers le refuge de Borda de Sorteny (30 personnes) vous plongera au cœur des histoires et traditions locales. Pour ceux qui ne veulent pas dormir au refuge, ils peuvent se  rendre à l’hôtel à El Serrat situé 1,5km plus loin7. Hotel Tristaina- Refuge del Comapedrosa: La sixième étape débute en douceur jusqu’au village de Llorts où commence l’ascension jusqu’aux  lacs d’Angonella et son refuge. Plus de 700 m de dénivelé les séparent jusqu’à l’arrivée au Pic de Clot del Cavall (2.586 m). C’est le début d’un longue marche jusqu’au refuge de Les Fonts, suivi du refuge du Pla de l’Estany. Avant d’accéder au point de repos, il faut passer le Col de la  Font Podrida. Le refuge de la Comapedrosa est le deuxième refuge surveillé du parcours. Il possède une capacité de 50 personnes et propose des services de restauration. 8. Refuge de la Comapedrosa-Aixovall: Cette dernière étape est un nouveau tronçon. Pour le parcourir il faut monter jusqu’au col de Port Vell pour déboucher sur le col de la Botella et se diriger vers la Collada de Montaner. Une fois arrivé, c’est le dernier effort à fournir pour accéder au Pic d’ Enclar, el Bony de la Pica à 2.405 m. Enfin, le parcours redescend par le Portell de les Comes, il passe par les villages d’Aixàs et de La Margineda et se termine à celui d’Aixovall. Point d’arrivée et de sortie. Une nouveauté est arrivée : un passeport permettant aux excursionnistes qui réalisent le GRP d’obtenir un diplôme délivré par le Ministère de Tourisme, et une récompense pour avoir accompli l’itinéraire.

Une semaine au sommet d’Andorre: le tour d’Andorre avec le . Le parcours a été conçu afin d’admirer de l’intégralité des paysages des Pyrénées durant une semaine.

Ermita romànica a la Parròquia de Sant Julià de Loria Une semaine au sommet d’Andorre: le tour d’Andorre avec le GRPais . Le parcours a été conçu afin d’admirer de l’intégralité des paysages des Pyrénées durant une semaine. Une fois le trajet accompli, le Ministère du tourisme vous délivrera un diplôme accréditant votre participation au GR. Andorre-la-Vieille, D’une superficie de 500 km², L’Andorre est l’un des plus grands des petits pays d’Europe. Son relief abrupt et montagneux est formé par 72 pics de plus de 200 mètres d’altitude, délimités par deux vallées oscillant entre 2.942 m (Pic de la Comapedrosa) et 838 mètres (point frontalier avec la catalogne). Ses particularités en font une destination idyllique pour participer à des excursions et réaliser des activités en pleine montagne.  Le GRPaís offre l’opportunité de parcourir Andorre en marche libre : Il s’agit d’un circuit d’environ 100 kilomètres sans passages difficiles ou dangereux coïncidant avec des tronçons du GR-7, GR-11 et des GRTransfrontaliers. Le GRPaís parcourt le pays dans son intégralité pour que  petits et grands aventuriers puissent admirer les paysages d’Andorre. Le circuit est divisé en 7 étapes, d’environ 14 km chacune, spécialement conçues pour pouvoir profiter de l’environnement naturel. Le parcours à été imaginé pour être réaliser en 6 ou 7 jours, en fonction des différents refuges présents sur le trajet.De fait, il s’agit du parcours proposant le plus de refuges de tout le pays : une quinzaine répartis tout au long du chemin sur des sommets ou dans des vallées. Le GRP dispose de 4 points d’accès : le village de Aixovall situé dans la paroisse de Sant Julià de Lorià, le village de Bordes d’Envalira de la paroisse d’Encamp, la vallée de Incles en Canillo et le village de Llorts située à Ordino.  Si l’on prend en compte le village d’Aixovall comme point de départ, le GPR se divise en sept étapes de même durée : 1. Aixovall- Refuge de Claror: durant cette première étape, les randonneurs traversent le village d’Aixovall, le col de Jou (1.138 m), le village d’Auvinya et celui de Juberri. Le parcours passe au travers d’un bois et débouche sur le refuge de Roca de Pimes situé à 2.160 m (capacité six personnes). Après un léger repos, le chemin reprend par l’ascension du col des Finestres (2400 m) et du Pic Noir (2.644 m). Une fois les pics les plus hauts de Sant Julià de Lòria traversés, le  chemin redescend jusqu’au refuge de Claror. C’est un refuge libre d’accès offrant une capacité d’accueil pour 20 personnes, bénéficiant d’un paysage unique marquant la fin de cette première étape.  2. Refuge de Claror-Refuge de l’Illa: Cette seconde étape vous conduit jusqu’à l’un des plus beaux lacs d’Andorre celui de Estany de la Nou, puis elle passe par le refuge Perafita (2.200 m d’altitude, capacité pour 6 personnes). A partir de ce point commence l’ascension du sommet  de la Maiana (2 .426 m). En suite, elle traverse la vallée de MadriuPerafita-Claror, déclarée Patrimoine de l’humanité. L’étape se termine par l’arrivée au refuge de Riu dels Orris (2.230 m). A cet endroit, il existe également un refuge alternatif, le refuge d’Illa. Il est libre d’accès, et offre à ses visiteurs un service de restauration personnalisé. Les services de cuisine doivent être demandés sur réservation préalable. 4. Refuge d’llla- Hôtel Peretol: Durant cette épreuve, les randonneurs atteignent le point le plus élevé du GRP, à 2.829 m, juste avant d’accéder au sommet dels Pessons (2.810 m). Une fois arrivé la haut, le parcours redescend jusqu’au circo de Pessons et se termine par l’arrivée au refuge de Pla de les Pedres, petit refuge pouvant accueillir 5 personnes. Vous avez aussi la possibilité de vous loger à l’hôtel Peretol moyennant trente minutes de marche supplémentaire.  5. Hotel Peretol-Refuge de Juclà: Durant la quatrième étape, étant aussi l’un des point d’accès du GRP, une dure ascension commence jusqu’au col de Port dret (2565 m) avec un dénivelé de plus de 500 m. Une fois le col franchi, l’objectif est de se diriger vers l’un des deux refuges de la  zone : le Refuge de Siscaró (2.145 m) ou le Refuge de Juclà. Ce dernier est un refuge surveillé réformé deux ans auparavant, il possède une capacité de 50 personnes, un service de restauration, lits et douches à disposition des randonneurs. 6. Refuge de Juclà-Hotel Tristaina: La cinquième étape commence par la traversée de la vallée d’Incles, d’originaire glacière vous pourrez y découvrir une faune et flore très particulière. Le refuge de Cabana Sorda situé à côté du lac du même nom, ouvre le chemin vers la Serra de  Cabana Sorda, situé à 2650m. Peu après, le parcours débouche sur la réserve de chasse de la vallée de Ransol, où se trouve le refuge de Coms de Jan (capacité 10 personnes). Ensuite, c’est le début d’une nouvelle ascension vers le col des Meners (2.719m) vous permettant l’accès au parc naturel de la vallée de Sorteny, qui regroupe plus de 700 espèces de végétaux. La descente vers le refuge de Borda de Sorteny (30 personnes) vous plongera au cœur des histoires et traditions locales. Pour ceux qui ne veulent pas dormir au refuge, ils peuvent se  rendre à l’hôtel à El Serrat situé 1,5km plus loin7. Hotel Tristaina- Refuge del Comapedrosa: La sixième étape débute en douceur jusqu’au village de Llorts où commence l’ascension jusqu’aux  lacs d’Angonella et son refuge. Plus de 700 m de dénivelé les séparent jusqu’à l’arrivée au Pic de Clot del Cavall (2.586 m). C’est le début d’un longue marche jusqu’au refuge de Les Fonts, suivi du refuge du Pla de l’Estany. Avant d’accéder au point de repos, il faut passer le Col de la  Font Podrida. Le refuge de la Comapedrosa est le deuxième refuge surveillé du parcours. Il possède une capacité de 50 personnes et propose des services de restauration. 8. Refuge de la Comapedrosa-Aixovall: Cette dernière étape est un nouveau tronçon. Pour le parcourir il faut monter jusqu’au col de Port Vell pour déboucher sur le col de la Botella et se diriger vers la Collada de Montaner. Une fois arrivé, c’est le dernier effort à fournir pour accéder au Pic d’ Enclar, el Bony de la Pica à 2.405 m. Enfin, le parcours redescend par le Portell de les Comes, il passe par les villages d’Aixàs et de La Margineda et se termine à celui d’Aixovall. Point d’arrivée et de sortie. Une nouveauté est arrivée : un passeport permettant aux excursionnistes qui réalisent le GRP d’obtenir un diplôme délivré par le Ministère de Tourisme, et une récompense pour avoir accompli l’itinéraire.

Une fois le trajet accompli, le Ministère du tourisme vous délivrera un diplôme accréditant votre participation au GR. Andorre-la-Vieille, D’une superficie de 500 km², L’Andorre est l’un des plus grands des petits pays d’Europe. Son relief abrupt et montagneux est formé par 72 pics de plus de 200 mètres d’altitude, délimités par deux vallées oscillant entre 2.942 m () et 838 mètres (). Ses particularités en font une destination idyllique pour participer à des excursions et réaliser des activités en pleine montagne. Le GRPaís offre l’opportunité de en marche libre : Il s’agit d’un circuit d’environ 100 kilomètres sans passages difficiles ou dangereux coïncidant avec des tronçons du GR-7, GR-11 et des GRTransfrontaliers. Le GRPaís parcourt le pays dans son intégralité pour que petits et grands aventuriers puissent admirer les paysages d’Andorre. Le circuit est divisé en 7 étapes, d’environ 14 km chacune, spécialement conçues pour pouvoir profiter de l’environnement naturel. Le parcours à été imaginé pour être réaliser en 6 ou 7 jours, en fonction des différents refuges présents sur le trajet.De fait, il s’agit du parcours proposant le plus de refuges de tout le pays : une quinzaine répartis tout au long du chemin sur des sommets ou dans des vallées. Le GRP dispose de 4 points d’accès : le village de Aixovall situé dans la paroisse de Sant Julià de Lorià, le village de Bordes d’Envalira de la paroisse d’Encamp, la vallée de Incles en Canillo et le village de Llorts située à Ordino. Si l’on prend en compte le village d’Aixovall comme point de départ, le GPR se divise en sept étapes de même durée : 1. Aixovall- Refuge de Claror: durant cette première étape, les randonneurs traversent le village d’Aixovall, le col de Jou (1.138 m), le village d’Auvinya et celui de Juberri. Le parcours passe au travers d’un bois et débouche sur le refuge de Roca de Pimes situé à 2.160 m (capacité six personnes). Après un léger repos, le chemin reprend par l’ascension du col des Finestres (2400 m) et du Pic Noir (2.644 m). Une fois les pics les plus hauts de Sant Julià de Lòria traversés, le chemin redescend jusqu’au refuge de Claror. C’est un refuge libre d’accès offrant une capacité d’accueil pour 20 personnes, bénéficiant d’un paysage unique marquant la fin de cette première étape. 2. Refuge de Claror-Refuge de l’Illa: Cette seconde étape vous conduit jusqu’à l’un des plus beaux lacs d’Andorre celui de Estany de la Nou, puis elle passe par le refuge Perafita (2.200 m d’altitude, capacité pour 6 personnes). A partir de ce point commence l’ascension du sommet de la Maiana (2 .426 m). En suite, elle traverse la vallée de MadriuPerafita-Claror, déclarée Patrimoine de l’humanité. L’étape se termine par l’arrivée au refuge de Riu dels Orris (2.230 m). A cet endroit, il existe également un refuge alternatif, le refuge d’Illa. Il est libre d’accès, et offre à ses visiteurs un service de restauration personnalisé. Les services de cuisine doivent être demandés sur réservation préalable. 4. Refuge d’llla- Hôtel Peretol: Durant cette épreuve, les randonneurs atteignent le point le plus élevé du GRP, à 2.829 m, juste avant d’accéder au sommet dels Pessons (2.810 m). Une fois arrivé la haut, le parcours redescend jusqu’au circo de Pessons et se termine par l’arrivée au refuge de Pla de les Pedres, petit refuge pouvant accueillir 5 personnes. Vous avez aussi la possibilité de vous loger à l’hôtel Peretol moyennant trente minutes de marche supplémentaire. 5. Hotel Peretol-Refuge de Juclà: Durant la quatrième étape, étant aussi l’un des point d’accès du GRP, une dure ascension commence jusqu’au col de Port dret (2565 m) avec un dénivelé de plus de 500 m. Une fois le col franchi, l’objectif est de se diriger vers l’un des deux refuges de la zone : le Refuge de Siscaró (2.145 m) ou le Refuge de Juclà. Ce dernier est un refuge surveillé réformé deux ans auparavant, il possède une capacité de 50 personnes, un service de restauration, lits et douches à disposition des randonneurs. 6. Refuge de Juclà-Hotel Tristaina: La cinquième étape commence par la traversée de la vallée d’Incles, d’originaire glacière vous pourrez y découvrir une faune et flore très particulière. Le refuge de Cabana Sorda situé à côté du lac du même nom, ouvre le chemin vers la Serra de Cabana Sorda, situé à 2650m. Peu après, le parcours débouche sur la réserve de chasse de la vallée de Ransol, où se trouve le refuge de Coms de Jan (capacité 10 personnes). Ensuite, c’est le début d’une nouvelle ascension vers le col des Meners (2.719m) vous permettant l’accès au parc naturel de la vallée de Sorteny, qui regroupe plus de 700 espèces de végétaux. La descente vers le refuge de Borda de Sorteny (30 personnes) vous plongera au cœur des histoires et traditions locales. Pour ceux qui ne veulent pas dormir au refuge, ils peuvent se rendre à l’hôtel à El Serrat situé 1,5km plus loin7. Hotel Tristaina- Refuge del Comapedrosa: La sixième étape débute en douceur jusqu’au village de Llorts où commence l’ascension jusqu’aux lacs d’Angonella et son refuge. Plus de 700 m de dénivelé les séparent jusqu’à l’arrivée au Pic de Clot del Cavall (2.586 m). C’est le début d’un longue marche jusqu’au refuge de Les Fonts, suivi du refuge du Pla de l’Estany. Avant d’accéder au point de repos, il faut passer le Col de la Font Podrida. Le refuge de la Comapedrosa est le deuxième refuge surveillé du parcours. Il possède une capacité de 50 personnes et propose des services de restauration. 8. Refuge de la Comapedrosa-Aixovall: Cette dernière étape est un nouveau tronçon. Pour le parcourir il faut monter jusqu’au col de Port Vell pour déboucher sur le col de la Botella et se diriger vers la Collada de Montaner. Une fois arrivé, c’est le dernier effort à fournir pour accéder au Pic d’ Enclar, el Bony de la Pica à 2.405 m. Enfin, le parcours redescend par le Portell de les Comes, il passe par les villages d’Aixàs et de La Margineda et se termine à celui d’Aixovall. Point d’arrivée et de sortie. Une nouveauté est arrivée : un passeport permettant aux excursionnistes qui réalisent le GRP d’obtenir un diplôme délivré par le Ministère de Tourisme, et une récompense pour avoir accompli l’itinéraire.

Enhanced by Zemanta